JÉSUS-CHRIST EST SEIGNEUR,Jésus roi des rois,Dieu est grand,Jésus-Christ a vaincu Satan sur la croix,Marie,Apôtres,Juifs,grec,Péché,Le salut,la rédemption,L'homosexualité,Pasteurs,enseignements,Méditation quotidienne,Meilleur blog Chrétien,top blog,Garka Jules,Frère Jules,Garka Steve,Les Dons spirituels,Vie,amour JÉSUS-CHRIST EST SEIGNEUR ET SAUVEUR,Jésus-Christ est roi des rois et Seigneur des Seigneur,Méditation,études biblique,qui est Dieu ? Nouvelle naissance,la Gloire de Christ et de Dieu,Puissance de Dieu.Dieu châtie ceux qu'il aime Meilleur blog,pasteur,prédications,top prières,Design des blog,blog Chrétiens Meilleur blog,pasteur,prédications,top prières,Design des blog,blog Chrétiens
topblog Ivoire blogs

25/09/2013

ENSEIGNEMENT DE PHILIPPE LANDREVIE-ENTRETENIR LA FLAMME

enseignement,dieu,disciple de jésus-christENTRETENIR LA FLAMME

Lecture : 2Ti 1.1-6. Philippe Landrevie

 1) INTRODUCTION.

- Jésus est venu pour sauver l'homme perdu, pour lui donner la vie éternelle avec la mission et la faculté de communiquer cette vie. Jean 10.10; Act 1. 8.

- Animé de la nature et de la présence de son Créateur, le disciple est invité à entretenir et à développer sa foi, sa relation personnelle avec Dieu, sa consécration. Chaque chrétien est exposé au risque de voir son feu intérieur diminuer, être étouffé, voir jusqu'à disparaître. Mais le Seigneur, dans Sa grâce et dans Son pourvoit, donne les moyens de veiller sur cette flamme pour la maintenir et la prolonger.


- Cette réalité spirituelle peut être assimilée au fonctionnement d'un barbecue.

 2) ALLUMER LE FEU.

- Il existe maintenant des moyens perfectionnés pour allumer un barbecue. Il est possible également de recourir à des méthodes plus classiques telles du papier journal et des brindilles de bois sec pour être embrasés par une allumette.

a) La part divine.

- Sur un plan spirituel, c'est le Seigneur qui seul est capable d'attirer l'humanité à Lui, d'apporter l'étincelle de vie à un cœur. Il revient à Dieu de communiquer la flamme et d'embraser l'homme. Ainsi, le salut est accessible à tous parce que l'initiative est d'origine divine.

- C'est le Seigneur qui pardonne, guérit, accomplit des miracles, opère des transformations de vies, soulage les cœurs brisés…Il est impossible à l'être humain par lui-même de faire quoi que ce soit en dehors de la volonté et de la souveraineté de Dieu. Psa 127.1; Jean 6.44.

- Concernant le témoignage et le service chrétiens, il est donc nécessaire d'apprendre à vivre sa foi dans la simplicité de l'évangile. Sinon, on peut être chargé et accablé par la culpabilité de ne jamais être à la hauteur des exigences divines. 1Ro 19.4. Dans ces conditions, le croyant vit sous la condamnation car il relève et déplore constamment ses imperfections, ses difficultés, ses limites. Il se considère responsable si le royaume de Dieu ne s'étend pas à davantage de personnes et si l'église ne croît pas dans des proportions satisfaisantes.

- Après qu'Elie ait préparé son autel et son holocauste, il n'a pas envoyé le feu du ciel. Il n'était pas dans son pouvoir d'embraser son offrande. 1Ro 18. La bible précise que "le feu de l'Eternel tomba…"

- Rappelons-nous que seul Jésus a le pouvoir d'enflammer les vies par le moyen du Saint-Esprit et de la Parole, de la même façon que seule une allumette peut communiquer la flamme pour allumer un barbecue.

b) La part humaine.

- Maintenant, il est essentiel de considérer la responsabilité de l'homme pour rendre possible et efficace une intervention divine. Si le Seigneur reste Maître et Souverain de toutes choses car tout Lui est soumis Lam 3.37, le croyant est néanmoins collaborateur et associé à l'oeuvre céleste. 1Co 3.8.

- Par sa foi, son amour, son zèle, sa consécration, il peut devenir un élément déclencheur de la gloire de Dieu et être cette étincelle ou cette flamme capable d'embraser sa vie et celle des autres. Entre les mains du Seigneur, le disciple ressemble à une allumette qui apporte le feu de la vie de l'Esprit et de la Parole.

- Pour qu'un barbecue soit opérationnel, il doit être préparé (papier journal, bois sec, charbon de bois) C'est identique pour l'homme. Pour être propre à recevoir l'étincelle divine et par la suite devenir utile et efficace, il nécessite une préparation.

- Ainsi, le Seigneur permet ou suscite des circonstances défavorables voir pénibles pour que le cœur soit rendu disponible et ouvert. La part du croyant consiste donc dans une attitude intérieure adéquate avec manifestation de la foi, de la repentance, de l'humiliation, du renoncement, du don et de l'abandon de sa vie entière.

- Si Elie n'a pas directement fait descendre le feu du ciel, il a cependant rassembler les conditions requises pour déclencher la bénédiction et l'approbation de l'Eternel. En effet, il a fait preuve de confiance, de courage, il a renoncé à sa réputation, il a accepté de prendre des risques et de se retrouver isolé, incompris, méprisé, il s'est donné de cœur à son Seigneur.

- Ainsi, l'association des parts divine et humaine provoque toujours un embrasement.

 3) ENTRETENIR LE FEU.

- La vie chrétienne n'est pas un sprint mais une course de fond, une longue marche demandant persévérance, abnégation, courage, endurance. En athlétisme, sur une longue distance, une course intelligente ne consiste pas à partir le plus vite possible mais à gérer son effort en fonction de la longueur.

- Certes, il est fondamental de prendre un bon départ dans la vie avec Dieu et de ne pas se convertir seulement suite à une émotion, à une bénédiction, à un sentiment de bien-être. Bien sûr, le Seigneur dans Sa grâce permet de ressentir des sensations agréables de Sa présence, de Son réconfort, de Son amour.

- Malgré tout, personne ne devrait faire l'économie d'une réelle et profonde repentance, d'une nouvelle naissance authentique, d'une transformation intérieure profonde qui consiste à recevoir et à laisser se développer la nature du Créateur. Jean 3.3-5; 1Pi 1.23.

- Dans ce sens, l'église doit avoir l'ambition d'enfanter de véritables disciples et non des croyants superficiels et charnels ayant adhéré à une religion meilleure que les autres. Mat 28.18-19.

- Quand le feu est allumé et que le charbon de bois est incandescent, le barbecue est prêt à être utilisé. Cependant, sans entretien, le feu perd de sa vitalité et est condamné à s'éteindre. D'une façon analogue, si la flamme de la foi n'est pas entretenue, elle diminue et peut même disparaître.

- Plusieurs raisons peuvent entraîner ce phénomène : la nonchalance, le manque de consécration, la priorité accordée aux choses de la terre, l'égoïsme, la satisfaction du minimum vital, le manque de place dans la vie privée de la recherche de la face de Dieu par la méditation des Ecritures et la prière. D'autres explications sont à souligner et ne sont pas en rapport avec un manque de foi et d'engagement spirituel.

2Ti 1.5 : la lassitude, le découragement, la fatigue physique, morale, un contexte difficile à gérer, une épreuve douloureuse et pénible à surmonter.

a) Le Saint-Esprit.

- Ainsi, pour entretenir le feu d'un barbecue, il est appréciable d'avoir à sa disposition un soufflet pour souffler sur les braises. Sur un plan spirituel, le Seigneur met à notre disposition l'action vivifiante et dynamisante du Saint-Esprit.

- Lorsqu'un enfant de Dieu reconnaît, confesse son besoin intérieur et avoue la nécessité d'un renouveau, le Seigneur est disposé à souffler par Son Esprit afin de renouveler la vie d'en haut, la tonicité, le zèle. Mat 12.20.

b) La Parole.

- Parallèlement, les Ecritures jouent un rôle prépondérant. Nous avons l'exemple des disciples d'Emmaüs dont le cœur s'était refroidi après la mort de Jésus. Tous les espoirs fondés et les changements espérés venaient de s'envoler en fumée. Ils avaient certainement l'impression d'avoir perdu leur temps à suivre le Seigneur. Ainsi, ils sont dans un état d'abattement et de détresse extrême. Leur feu intérieur ressemble à une mèche fumante. Mais Jésus leur cite les Ecritures, leur rappelle les vérités de la Parole. Leur cœur va alors brûler de nouveau. Luc 24.32.

c) La communion fraternelle.

- Des fardeaux peuvent être tellement lourds qu'il devient alors impossible de les porter seul. Dans Son plan bienveillant et dans Sa grâce, le Seigneur a prévu des instruments humains de relèvement, de restauration, d'embrasement pour ranimer la flamme intérieure. Gal 6.2; Col 3.16; Heb 3. 13.

d) Précautions.

- A proximité d'un barbecue, il est vivement conseillé de prévoir un tuyau d'arrosage pour éteindre un éventuel incendie. Celui-ci peut se déclencher lorsqu'on commet l'imprudence de vouloir ranimer le feu en aspergeant les braises d'essence.

- Toute tentative d'agir dans l'œuvre de Dieu avec des moyens et des méthodes charnelles entraîne un incendie. Ainsi, des conversations peuvent mettre de l'huile sur le feu et attiser la critique, le rejet, le ressentiment. Jac 3.6-12. Il en résulte toujours des blessures.

- Lorsque la nature humaine conduit les vies dans l'assemblée, les services et les relations fraternelles sont entachés par le péché et pollués par des pensées, des paroles, des attitudes qui ne sont pas à la gloire de Dieu. C'est alors l'eau de la Parole et de l'Esprit qui sont efficaces pour éteindre l'incendie quand des cœurs bien disposés reçoivent le conseil des Écritures et se laissent reprendre par le Consolateur.

 4) RÉSULTAT.

- Lorsque les braises d'un barbecue sont surveillées et entretenues, elles communiquent aux aliments la chaleur adéquate pour la cuisson. Le rôle du feu intérieur est l'épanouissement du chrétien dans sa vie de tous les jours mais aussi la communication de cette chaleur divine à ceux et celles qui sont frigorifiés à cause du péché, de la maladie, de la souffrance, de la détresse.

- En maintenant cette flamme, chaque disciple et l'église dans son ensemble sont alors efficaces pour briller et réchauffer ce monde perdu. Chacun est appelé à faire l'expérience d'Elisée pour ressusciter les morts et les malades spirituels. 2Ro 4.33-37.

                                                                         DIEU VOUS BÉNISSE !           

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.